Outils pour utilisateurs

Outils du site


la_compression_photographique

La compression photographique

Permettant de réduire le poids des données d’une image photographique sans en changer sa qualité, la compression d’image réduit la redondance et rend possible une transmission plus rapide.

La compression comporte cependant plusieurs étapes primordiales :

La transformation des couleurs, ou ré échantillonnage de la chrominance, consiste à passer du modèle RGB (RVB) au modèle YCrCb (chrominance/luminance) ce qui va définir un pixel en fonction de sa couleur et de son l’intensité.

L’étape du sous-échantillonnage vise à diminuer l’information en lien avec la chrominance étant donné que l’œil humain ne la distingue pas très bien (comparé à la luminance pour laquelle il est très sensible). Il existe alors trois types de sous-échantillonnage : le 4 :4 :4 qui ne fait rien et ne donne aucune perte, le 4 :2 :2 qui retire les informations de chrominance une colonne sur 2 tandis que l’autre représente la moyenne des deux, puis le 4 :0 :0 qui est comme le 4 :2 :2 mais effectué sur les colonnes et les lignes, la chrominance est alors divisée par 4.

L’étape suivante est le découpage de l’image en bloc de pixel suivi du DCT (Discrete Cosinus Transform) qui va décomposer l’image en somme de fréquences pour en former une matrice. Cette matrice est alors utilisée pour la quantification de chaque bloc, c’est-à-dire qu’un ratio taille/qualité est déterminé pour annuler ou diminuer des valeurs de hautes fréquences (contrastes, mal distingués par l’œil humain) et ainsi enlever un maximum de valeurs nulles. Finalement, la dernière étape consiste à l’encodage à l’aide de la méthode d’Huffman.

Pour ce qui en est de la décompression de la photo, on effectue « simplement » le chemin exact que nous venons de traverser, mais à l'inverse. Donc, comme sur l'image plus haut, le décodage Huffman, la quantification inverse, le DCT inversé, l'assemblage des blocs, le sur-échantillonnage et finalement la transformation des couleurs.

Bien sûr, plus le nombre de données supprimées est important et plus la qualité est réduite et, lors du réassemblage des carrés, on distingue alors parfois un effet escaliers ou mosaïque.

Source:

la_compression_photographique.txt · Dernière modification: 2019/04/23 02:41 par 1394351