Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

venezuelaosrs

L'impact de la crise économique du Venezuela sur l'économie de RuneScape

L'économie des MMORPG

La plupart des jeux vidéo de type MMORPG ont une monnaie utilisée pour permettre des échanges de biens entre les joueurs, tout comme dans la réalité. Ces monnaies peuvent parfois avoir même une valeur réelle, certains marchés noirs offrant des services de livraison de la monnaie et leur permettant d’acquérir de l’équipement ou des ressources plus facilement. Toutefois, l’échange de monnaie virtuelle pour de l’argent réel entre souvent à l’encontre des règles et/ou conditions d’utilisation de ces jeux. Dans le jeu Old School Runescape (que j’appellerai ici RuneScape), le « taux de change » est d’environ $0.80 USD (en date du 4 avril 2019) par million de RSGP (RuneScape gold piece).

Crise économique du Venezuela

Le Venezuela est actuellement dans une crise économique. L’argent ne vaut presque plus rien, grâce a un taux d’inflation s’enlignant vers les 10 millions de pourcents pour 2019. Le salaire moyen est de $0.26 USD (2018), ce qui force les vénézuéliens à trouver divers moyens de faire de l’argent pour arriver à leurs fins.

Survivre malgré la crise

Le lien entre le Venezuela et RuneScape est donc facile à faire : les vénézuéliens récoltent des ressources dans le jeu et revendent la monnaie récoltée à d’autres joueurs, ce qui leur permet d’avoir un salaire d’environ $50-$100 USD par mois, ce qui est très attirant pour certains. De plus, le jeu peut tourner sur pratiquement n’importe quelle machine, ce qui ouvre les portes à plein de « gold farmers », joueurs qui récoltent du RSGP pour pouvoir le tourner en profit.

Impacts du réel sur le virtuel

Une question se pose : les vénézuéliens souhaitant utiliser cette méthode pour tenter d’avoir un revenu acceptable ont-ils un effet sur le jeu et son économie ? Tout à fait ! Depuis le début de la crise économique, c’est-à-dire depuis 2017, il y a une augmentation de joueurs qui semblent ne pas savoir exactement ce qu’ils font (c’est-à-dire que leur personnage peut avoir de l’équipement trop faible ou peu utile pour la zone dans laquelle ils sont) dans les endroits qui sont populaires dû a leur contenu permettant de faire de l’argent relativement facilement, même si d’autre méthodes pour faire de la monnaie seraient beaucoup plus efficaces. De même, certains joueurs s’étaient lancés à la « chasse au vénézuélien », la chose étant facilitée par leur attirail moins qu’efficace.

Fluctuations de la valeur des objets

Un des impacts les plus faciles à observer est celui du prix des items récoltés par ces joueurs, le marché de RuneScape ayant des graphiques permettant de voir l’historique des prix au fil du temps. Par exemple, le prix des os de dragon était stable en 2016, moyennant 3200 gp. En 2017, le prix a graduellement chuté jusqu’à une moyenne de 2200 gp et est resté dans les alentours depuis ce temps. On peut donc voir que l’influx d’os de dragon causé par une augmentation de vénézuéliens les tuant a un effet direct sur le prix de l’item. On peut voir le même effet sur les peaux de dragon et les runes de natures, deux autres items faciles à récolter. (À noter que les augmentations de prix en fin 2018 sont dues à une augmentation de nouveaux joueurs de façon soudaine, ces nouveaux joueurs (qui ne jouent pas de la même façon que ce qu’un vénézuélien ferait) nécessitant ces items pour améliorer leurs personnages).

Les fluctuations de prix ne se reflètent pas juste dans le prix des items produits par ces joueurs mais aussi dans ceux achetés par ceux-ci, les Zulrah’s scales devenues une munition populaire au près des vénézuéliens vers le début de 2018.

Pannes de courant de mars 2019

Plus récemment, le Venezuela a été victime de pannes de courant mettant une bonne partie de la population dans le noir, la première panne se produisant du 7 mars 2019 au 14 mars 2019, la deuxième du 25 mars au 28 mars et la troisième commençant le 29 mars et n’étant pas tout à fait résolue. Sans électricité, il est donc impossible de jouer au jeu. Les items nommés précédemment ont donc eu des chutes importantes dans leur volume d’échange suite a ces pannes, les Eclectic implings étant un autre item récolté par les vénézuéliens, chutant de 1.2 millions vendus par jour à 400 000 vendus dans la période du 7 mars au 14 mars. Il est possible de voir le même effet dans la dernière semaine de mars.

Même s'il n’y a pas des millions de vénézuéliens jouant à RuneScape pour réussir a vivre, leur présence se fait tout de même sentir, car ils réussissent malgré eux à avoir un impact sur l’économie du jeu.

venezuelaosrs.txt · Dernière modification: 2019/04/06 01:19 par 1646074